L’oeil à la source

En dialecte marocain, « aïn » désigne et la source et l’oeil. Cette mouette s’abreuve à la source de LF (Lala Fatna) qui s’écoule de la falaise, l’eau est douce. Un arabisant parmi mes lecteurs ? J’aurai tendance à penser que l’on puisse voir dans l’oeil la source de l’être.

Publicités

24 réflexions sur “L’oeil à la source

  1. Faudrait qu’elle arrête de picoler celle-là. T’as vu dans quel état elle se met ? Pchiii ! Source de vie ? Mon œil ! Source d’envies plutôt.

    Ps pour ta question à propos de Neruda et la fête de l’Aïn, j’ai peut-être une piste :

    1. Une fois y’a lurette, y’a eu une petite émigration libano/palestinienne en Amérique latine, et ptit à ptit, discrètement et très modestement elle a amené l’islamisation tranquille.

    2. les indiens totzils du coin z’ont bien aimé et ils se sont convertis doucettement. Bonne entente et tout ça, et tout va bene. Y’en a même qui se mettent à apprendre la langue arabe. Nota : ça dure toujours à ce jour.

    3. V’là que ça gagne le Chili et que m’sieur Pablo y découvre ça, tout fasciné et se met à en parler.
    Voilà ce qu’il a dit à propos de cette vague montante religio/culturel, et de ce qu’elle apporte comme richesses communes : « Tu es la délirante jeunesse de l’abeille,
    l’ivresse de la vague, la force de l’épi ». (Pablo NERUDA)
    et où donc qu’il a dit ça ? Dans « les écrits de Caïn » (je sais plus trop le vrai titre, mais pour Caïn, j’chui sûre). Of course il le dit en espagnol local.

    Après bien euh …
    imaginons un truc où l’oreille de ces musulmans latino-américains reconnaissent des sonorités assonantes (Caïn/Aïn) et qu’ils se racontent ça de bouche à oreille que Pablo il dit des gentillesse sur eux et leur façon d’vivre.
    Qu’après, ils en font la pub dans leur communauté avec les déformations linguistiques que ça génère …
    que ça dépasse les limites communautaires et que ça file ça dans l’monde du dehors de l’Amérique.
    Que même un jour ça finit par arriver d’l’autre côté d’la mer, aux sources quoi (Palestine, Liban, Arabie),
    que ça bondisse plus vers l’Afrique et que ça devient mythique et que patati patata … tu vois l’truc ? Le Neruda voilà qu’il est lié à l’Aïn. CQFD.
    Enfin c’est juste un fil un peu tiré par les tifs, mais à défaut d’autre chose … perque no ?

    *
    PS : L’histoire de la migration et de ses conséquence est vraie et des écrits de Caïn itou. Le reste, bon.

  2. merci Frederique,
    un angle de vue réussi sur un paysage fascinant qui n’apparait pas dans sa totalité,
    le détail témoigne de la splendeur du site,
    ici le moment éternisé par cette belle photo donne l’envie de voltiger avec l’oiseau pour voir plein les yeux la source par dessus le ciel,
    mais la beauté est multifaciale,
    tous les angles de vue sur Lalla Fatna fascinent l’oeil,
    s’y rendre fascine l’âme,
    davantage de vues à travers tes beaux clichés nous rapproche de cet espace feerique,
    merci

  3. Je t’ai à l’oeil… Je te surveille.
    Tu parles… Mon oeil!!! Je ne te crois pas.
    Ce truc… je l’ai eu à l’oeil…Gratos.
    Tu as l’oeil !!!… tu as remarqué l’inaperçu.
    Tu me regardes d’un oeil noir…Méchant.
    Et j’en passe, tel le sort jeté…Mauvais oeil.
    En occident l’Oeil est la fenêtre de l’être.
    Exprime tous ses états d’âme…
    En orient, l’Oeil est le témoin de nos actions ici-bas, et témoignera contre nous le jour du jugement dernier…témoin de l’au-delà…
    Et ta mouette, qui préfère l’eau d’ici, à l’oeil, pour voir que l’eau venant de la source est encore douce là, plutôt qu’un mètre plus loin.
    Donc, Résumons:
    Elle boit à l’oeil (gratos), de l’eau de l’oeil (source = oeil du rocher), tout en ayant à l’oeil (surveillant), l’intruse (toi) qui la regarde d’un oeil (l’autre est fermé, pour prendre la photo) sans jeter un oeil sur la vague qui arrive…
    Merci Fred pour ton OEIL magique.

  4. Très étrange et belle la posture de cet oiseau pour capter son eau douce. Il vous regarde, pas effarouché par votre présence… Vous avez l’œil aussi ! : )

  5. Bien sûr l’Homme finit tjrs par abaisser la divinité en la rendant infernale. je n’évoque pas ce coté (une culture à conotation folklorique). je préserve le regard divin émanant de l’Oeil de ta mouette et je rends hommage à Pablo pour son Oda al airé pour avoir tirer la sonnette d’alarme à l’Air avant qu’on l’embouteille à son tour comme ce qu’on a fait de l’Eau de la source …de l’Ain

  6. Ain c’est tjrs un des beaux mots de la langue arabe qui d’abord synonyme de source surtout de l’EAU d’où beauté et abreuvage naturellement à temps et pour tous (On ne manque pas d’évoquer Pablo neruda à chaque Ain en escaladant la montagne de Chaouen par ex) . Mais çà laisse tjrs perplexe qd cà signifie aussi Œil : Source et Œil à la fois. Tu as assemblé les deux significations du mot en une photo . Il y a une Ain qui nous sert et un Œil qui nous regarde depuis tjrs avant le reveil des écolo

    • Oui, l’amertume du café doit être goûtée.
      Mais revenons à notre « mouette », t’es pas un « arabisant » toi qui pourrait m’apporter un début de réponse
      à l »éthymologie du mot « aïn » en arabe dialectal ?

  7. Rhôooo mamamia !!!!! c’est beauuuuuuu j’adore !
    Fin fin ! tout, le grain, l’oiseau…
    Et puis … je réalise qu’elle boit de l’eau salée !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :