D’ombre et de lumière, à la rue

Advertisements

8 réflexions sur “D’ombre et de lumière, à la rue

    • Je l’en vibrisse… Origène ! Ne le faites pas trop attendre, la nuit, car s’il est comme mon vieux mais fringant Hector, l’attente l’insuporte.
      Le chat a des émotions, j’en suis sûre, qu’il ne cache pas toujours.

  1. Mignon tout plein l’minou ! Y’en a un qu’est arrivé à la maison depuis peu, tout p’tit aussi, rouquin rayé, marrant. Les filles l’ont appelé Wolverine, rapport à son caractère un peu hostile à l’égard de la chienne… Au bout de deux semaines, ils commencent à se croiser sans plus trop s’occuper l’un de l’autre. L’autre jour, hier ou avant-hier, le chat jouait avec la queue de la chienne, assise près de nous, et qui battait du fouet comme toujours. Elle a bien remarqué les coups de pattes de l’avorton, mais elle l’a laissé faire… Elles sont bien cools, les bestioles, quand même… On devrait prendre un peu exemple, des fois…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :