Au fil du regard

Publicités

14 réflexions sur “Au fil du regard

    • Bonsoir Zoé, merci d’avoir lu les précisions… Je n’aime guère raconter les instantanés des rencontres.
      Pourtant à y réfléchir (lumière, peut-être ?), les sujets ou objets éclaircissent mes ombres et sans eux
      je ne suis qu’une mécanique de l’instant, de leur instant, de notre instant. Toute aveugle qu’elle soit,
      elle m’a sentie, car, en medina (cocon de voisins), on peut passer de terrasse en terrasse, sans sens interdit
      ni impasse. La cécité n’est pas une impasse chez les gens de coeur.

  1. pourquoi donc ai je l’impression de la connaître? de l’avoir rencontrée sous d’autres latitudes et d’autres vêtements ?

  2. Je suis toujours gênée par les regards cachés derrière des lunettes noires, ces lunettes qui cachent des yeux bouffis d’avoir trop pleuré, des yeux cernés d’avoir trop festoyé, des yeux simplement ridés par le temps passé… une beau portrait au demeurant…

  3. Ne pose t’elle pas qqe part?
    Ne serait ce que pour la photo.
    sinon, t’as raison faut bien régler son zoom qd le foulard est au repos

    • Elle ne pose pas, ses yeux sont énucléés, elle n’a aucun souvenir de son « image ».
      C’est une rencontre sur les terrasses de la médina de Safi (proche de la citadelle).
      Les femmes de la médina ne portent pas de foulard… elles sont trop seules dans leur misère, ne se cachent
      pas, plus, puisque la vie les a mises à nu.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :