En cas d’urgence

Leurs bras sont là, la bouée c’est juste pour faire « beau ».

Publicités

20 réflexions sur “En cas d’urgence

  1. Frédérique, tu as écrit une très belle phrase hier mais comme il n’y a pas de mot « répondre ! » à la suite de ton commentaire, il m’est impossible de continuer la discussion (peut-être qu’il s’agit d’un bug lié à mon ordi).
    Alors je refais un nouveau commentaire et rappelle d’abord la phrase que tu as écrite : « Je n’ai aucune confiance en quelque bouée de sauvetage que ce soit, en quelque système que ce soit. Les “bras” seuls, souvent pauvres et démunis, ont conservé une force d’âme qui sait que leur horizon sera toujours bancal. Ils font avec et moi, aussi. » C’est très beau. Dans l’idée même mais aussi dans la manière de l’écrire.
    J’aime bien quand même l’idée, à laquelle je me suis nourrie depuis mon adolescence, à savoir qu’il fallait se nourrir d’un idéal, d’un horizon lointain, sublimé. Et c’est une philosophie qui fait avancer, il n’y a pas de doute. Mais se dire que l’horizon est bancal, voire bouché (et il l’est assurément), qu’il va falloir se démerder avec, et qu’il n’y a pas de monde idéal, c’est une autre philosophie qui permet aussi une autre liberté d’action, et de manière moins naïve, plus réaliste sans doute. En tous les cas, c’est une approche tout aussi intéressante.

    • Désolée de vous faire faire des lignes… bien que votre orthographe soit irréprochable 🙂 (et ça fait plaisir) sauf en anglais
      (cf Ile de Wight et non Whigt)
      J’ai bricolé les « incrémentations » de wordpress, à voir ultérieurement.
      Toutes mes photos d’horizon sont à l’oblique, un logiciel de passage me redresse l’image. Poubelle.
      J’ai mêlé mon nord (oui, je suis d’ch nord) au sud et sur le fil des deux tressés, humanité et compassion,
      je mets un pied devant l’autre. Enfin j’essaie 🙂

  2. Quelqu’un sur la page de la mer
    trace un signe de vie, fiche un point.
    Rarement apparaît une mouette.

    ( Avec Mario Luzi)

    J’ai vu et revu tes images sans mettre un mot.
    Chaleur, chaleur et Leonard Cohen dans les Arènes de Vérone le 24 septembre et je ne sais même pas encore si je peux y être!

    • Merci pour ce lien vers Mario Luzi… je lirais et écouterai.
      L’ami Léonard passe à Paris fin septembre… au prix où sont les billets,
      je me contenterai des enregistrements disponibles ici et là.
      Bon voyage aux arènes si possible 🙂

      • Je me rappelle être allé à un concert de Leonard Cohen en 1976. C’était à Besançon. Moment magique ! Je ne me souviens plus du prix des places mais je sais que Cohen avait déjà la réputation de demander très cher (1 million de francs je crois pour passer au festival de l’île de Whight en 1970). Actuellement, Lenoard Cohen fait savoir partout qu’il s’est fait avoir par son impressario et qu’il est ruiné. Je ne sais pas si c’est une manière de justifier le prix des places actuel. Mais ça fait bizarre pour quelqu’un comme lui qui a passé toutes les années 90 reclus dans un monastère (bouddhiste je crois) de renouer de manière aussi ostentatoire avec le monde de l’argent et les biens matériels. Mais cela n’enlève en rien à la qualité de sa musique que j’écoute toujours (je connais bien tous ces disques) et que j’ai souvent chanté sur ma guitare (uniquement pour moi à cause de mon anglais déplorable ou alors devant quelques amis après trois ou quatre bières bien corsées à 3 H du mat’). Mais on est loin, dans mes propos, de la bouée de sauvetage du départ. Encore que … la bouée de sauvetage de Cohen, c’est peut-être justement de retourner dans son monastère et de se détacher complètement et définitivement des biens matériels.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :